SANTE ET HYPNOSE

Mardi 11 avril

20h – Salle des Conférences Espace Denis Dussoubs
Saint-Leonard-de-Noblat

Découverte de l’hypnose

 

Dominique Diaz, originaire de Saint Léonard, actuellement masseur kinésithérapeute en soins palliatifs dans le nord-est parisien, vient partager avec nous autour de l’hypnose. Formée à l’hypnose Ericksonnienne, elle l’utilise dans sa pratique pour soulager la douleur, lutter contre les angoisses et également lors de problèmes respiratoires (dyspnée, sensation d’étouffement…)

L’hypnose est de plus en plus présente au sein des hôpitaux et reconnue. Elle est de plus en plus utilisée en médecine notamment pour lutter contre la douleur, pour des troubles psychiques (dépressions, phobies, troubles du comportement…), en oncologie, en chirurgie, lors de soins dentaires, en gynécologie…

L’intervention s’organisera autour, dans un premier temps, d’une présentation de l’hypnose : un rapide historique, une définition de ce que c’est et de ce que cela n’est pas, le déroulé d’une séance. Puis Dominique se propose de réaliser une ou deux démonstrations avec des volontaires. Elle nous précisera également l’intérêt de l’autohypnose et indiquera aux participants comment y parvenir.

L’hypnose vient du mot grec Hypnos. Hypnos est le fils de la nuit et le frère jumeau de Thanatos (dieu de la mort), il personnifie le dieu du sommeil dans la mythologie grecque.

Pour Erickson (1901-1980), psychiatre à Phoenix, les patients ont dans leur propre histoire toutes les ressources nécessaires pour surpasser leurs problèmes. Il considère l’hypnose comme un phénomène naturel auquel chacun peut accéder. (Nous retrouvons là le fil rouge de notre groupe santé sur « Se soigner autrement »)

Erikson en donne sa définition : « une relation qui a lieu à l’intérieur d’une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre ». Ce qui met en avant deux caractéristiques importantes de l’hypnose : la fixation de l’attention à l’intérieur même du patient et le lien essentiel entre l’hypnothérapeute et le patient.

L’hypnose Ericksonnienne est permissive, non directive et utilise des suggestions indirectes.

Il existe trois types d’hypnose : l’hypnose conversationnelle, l’hypnose formelle et l’auto-hypnose.

Lors d’une séance d’hypnose formelle, il y a quatre étapes principales : l’induction, le travail thérapeutique, l’appropriation et la sortie de transe.

Venez découvrir, approfondir, expérimenter cette pratique pour se soigner autrement !

Afin de faciliter les échanges, l’expérience, l’atelier sera limité à 25 personnes, vous pouvez vous inscrire auprès de Carole : carole.grasset@laposte.net